L’UFC-Que Choisir s’inquiète de la fraude à la carte bancaire

 

Fév
16



Représentant aujourd’hui le moyen de paiement le plus utilisé par les Français, la carte bancaire est aussi la solution qui fait l’objet du plus grand intérêt de la part des fraudeurs, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir ayant ainsi tenu à profiter de la remise imminente du rapport Constans – Pauget, concernant l’avenir des moyens de paiement, pour réclamer à l’ensemble des professionnels du secteur un effort supplémentaire.

Relevant, tout d’abord, un accroissement de 33 % du nombre de fraudes à la carte bancaire par Internet depuis 2006, l’association de consommateurs dresse un constat relativement alarmant, mettant notamment en évidence un taux de fraude 23 fois plus élevé que celui constaté pour les paiements par carte bancaire auprès des commerçants, la réalisation de transactions auprès de sites étrangers laissant même apparaître un risque encore plus important.

S’appuyant sur le fait que la majorité des difficultés restent causées par la grande simplicité de la réalisation d’une fraude, qui ne nécessite que de se procurer les données présentes sur la carte bancaire, l’association lance ainsi un appel aux usagers eux-mêmes, les mettant notamment en garde contre le « phishing », technique particulièrement simple et répandue, à l’heure actuelle, auprès des fraudeurs.

Relevant aussi la grande diversité des solutions proposées par les établissements bancaires pour sécuriser les transactions sur Internet, l’UFC-Que Choisir appelle l’ensemble des acteurs du secteur bancaire français et européen à une plus grande concertation, dans le but de mettre en place des dispositifs de sécurité communs, contribuant ainsi à rendre ceux-ci plus efficaces, leur grande diversité entraînant, en effet, un certain nombre de difficultés.