Fév
23



Les cartes bancaires de paiement simplifient le règlement des achats chez de nombreux commerçants en France et à l’étranger, ainsi que les paiements sur les sites marchands d’Internet. Ces transactions sont hautement sécurisées bien que quelques fois, surviennent de mauvaises surprises. Payer régulièrement par carte bancaire ne dispense pas de vérifier son relevé de compte et, en cas d’anomalie avérée, il est possible de contester une opération réalisée par carte bancaire.

Où payer ses achats par carte bancaire ?

Les paiements par carte sont possibles chez tous les commerçants qui affichent le logo « CB » sur leur vitrine ou près de leur caisse. S’ils sont engagés à accepter les règlements par carte bancaire, ils peuvent les subordonner à un montant minimum d’achats. Chaque transaction est opérée rapidement, sans demande autorisation, dès l’instant que son montant reste inférieur au plafond de garantie du commerçant. Pour les montants excédant ce seuil, l’autorisation est automatiquement donnée par le centre d’autorisation au regard du plafond d’achat du porteur apprécié sur 30 jours glissants et dépendant de la capacité de sa carte.

L’achat est réalisée par la saisie du code et, pour les montants supérieurs à 762,25 €, par la signature du porteur.

La transaction échoue dans trois cas :

–      la carte est frappée d’opposition ;

–      le code composé est erroné (3 essais) ;

–      le plafond de paiement mensuel du porteur est dépassé.

Pour les achats sur internet, le paiement est effectué en saisissant, le type de carte, sa date de validité, son numéro à 16 chiffres et les 3 derniers chiffres inscrits au dos de la carte. Les procédures de sécurité ayant été renforcées pour les transactions à distance, la date de naissance du porteur peut être demandée, ainsi que la saisie d’un code ad hoc,  adressé par la banque sur le téléphone, valable pour cette seule transaction.

Les paiements sur Internet s’effectuent sur des plates-formes sécurisées dont l’adresse commence par HTTPS. 

Dans tous les cas, achat en ligne ou règlement en direct d’un commerçant, il faut vérifier le montant de l’opération avant de saisir ses codes.

Contester les transactions effectuées par carte bancaire

Il est recommandé de conserver les tickets de retrait et de paiement par carte pour vérifier le débit régulier de ces transactions sur son relevé de compte. De même, il est important de pointer ses relevés pour vérifier l’absence d’anomalie, et pouvoir, le cas échéant, la signaler rapidement à sa banque.

En cas d’opération anormale, les délais de remboursement sont différents selon qu’il s’agit d’une opération par carte que le porteur a ou n’a pas autorisée.

Si le titulaire de la carte a autorisé le paiement, il peut le contester en envoyant une contestation par écrit à sa banque dans un délai de 8 semaines après le débit des fonds excessif. Le banquier procèdera au remboursement ou notifiera son refus de rembourser dans les 10 jours.

Lorsqu’il s’agit de contester une opération qui n’a pas été autorisée ou qui n’a pas été exécutée correctement, le porteur dispose d’un délai de 13 mois maximum suivant la date de l’opération si la banque est située dans l’Espace Economique Européen. Si la banque est hors Espace Economique Européen, le délai de contestation est ramené à 70 jours. Le montant de l’opération non autorisée doit être immédiatement remboursé par la banque, à moins que celle-ci ne prouve la normalité du débit.